Vous êtes ici » Accueil » Actualités modulaires » Normes et réglementations du modulaire » La solution modulaire : une construction économique qui freine la (...)
Normes et réglementations du modulaire

La solution modulaire : une construction économique qui freine la consommation énergétique

8 janvier 2015

Dans un contexte marqué par le réchauffement climatique, la diminution des ressources énergétiques traditionnelles, et de fait par la nécessité de préparer la transition vers les sources d’énergie durables et renouvelables, la solution modulaire offre des garanties importantes. Construction économique, elle représente un secteur d’avenir pour le bâtiment. Outre un coût de revient moindre par rapport à celui de l’habitat traditionnel, sa supériorité en matière de maîtrise de la ressource énergétique est indéniable.

Une construction économique en phase avec la RT 2012

Depuis le milieu des années 70, la dépense énergétique est encadrée en France par la Réglementation Thermique (RT). L’objectif est d’instaurer un seuil maximal de consommation énergétique pour les bâtiments neufs. La mesure concerne le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire ainsi que l’éclairage des constructions.

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)

Actuellement en vigueur, la réglementation thermique 2012 (RT 2012) a été adoptée suite au Grenelle de l’Environnement. Son objectif est de favoriser les constructions économiques et de diviser par trois la consommation énergétique des bâtiments neufs par rapport à la norme qui avait été fixée en 2005. Une consommation maximale de 50 kWh/m2/an est préconisée pour l’ensemble des bâtiments français, modulable en fonction de la zone géographique, de l’altitude, de la surface habitable.

Depuis 2010, les entreprises du bâtiment doivent se conformer à la RT 2012 dans le processus d’élaboration et de construction des bureaux, des logements ainsi que des écoles. Les objectifs de la RT 2012 sont de :

  • réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre ;
  • encourager le développement de nouvelles technologies ;
  • contribuer à l’indépendance énergétique nationale.

Les échéances de mise en conformité

Le premier ministre Manuel Valls a cependant indiqué que l’échéance de mise en conformité pour les bâtiments collectifs, initialement prévue pour le 1er janvier 2015, a été repoussée au 1er janvier 2018.
Rappelons que depuis le 1er janvier 2013, tous les bâtiments neufs à usage d’habitation doivent respecter le seuil maximal de consommation, toléré jusqu’à 57 kWh/m2/an.

Consommation énergétique : les avantages de la solution modulaire

Construction modulaire : solution économique

Le système constructif modulaire en tant que tel est un processus qui permet une meilleure gestion des coûts, notamment par une maîtrise des délais de construction et de livraison supérieure. Procédé innovant et économique, le coût d’un projet de construction modulaire est inférieur d’environ de 5 % à 30 %, selon les type de projet, à une construction de type traditionnel, tout en respectant toutes les réglementations de construction en vigueur

La construction modulaire permet un gain énergétique en amont

La construction modulaire permet donc des gains d’énergie en amont, avant que la version finale du bâtiment ne soit livrée. Construction économique, le modulaire offre des avantages très compétitifs : les modules sont entièrement préfabriqués en atelier et l’installation sur le chantier est planifiée et préparée pour un assemblage des modules sur le site définitif. Le processus ainsi mis en norme garantit un chantier propre, avec une réduction des déchets sur site et une limitation des déplacements de véhicules et d’engins.

Les performances énergétiques incomparables de la solution modulaire

Dans le texte de loi aujourd’hui en vigueur, la RT 2012 impose des contraintes sur :

  • la ventilation, qui doit être performante ;
  • les ponts thermiques ;
  • la perméabilité à l’air ;
  • la surface nécessaire des baies, portes et fenêtres.

La nouvelle génération de produits modulaires, en pleine évolution, est adaptée pour répondre aux exigences énergétiques de la RT 2012. Solution économique, la construction modulaire permet d’élaborer des projets à Haute Qualité Environnementale (norme NF HQE), dotés du label Haute Performance Énergétique (HPE).

Les bâtiments de l’ère moderne permettent déjà des réductions de consommation en dessous de 50 KWh/m²/an. La plupart des maisons modulaires, spécialement celles nées de la dernière technologie, bénéficient du label THPE (Très Haute Performance Energétique) et sont donc largement en conformité avec les objectifs de la RT 2012.

Les exigences de construction bioclimatique (l’utilisation des ressources naturelles et renouvelables comme l’énergie solaire, éolienne ou géothermique) et la maîtrise de l’étanchéité de l’air sont, entre autres, deux facteurs qui permettent d’éviter les pertes d’énergie d’une construction modulaire, et d’en limiter la consommation. La conception des modules apporte en outre un meilleur confort acoustique et une insonorisation accrus.

Avec un secteur du logement qui représente à lui seul plus de 40% des dépenses d’énergie en France, les enjeux liés à la maîtrise énergétique dans le bâtiment sont cruciaux. La loi impose des normes de construction de plus en plus strictes en la matière.

Processus d’agencement novateur, la construction modulaire satisfait aujourd’hui largement aux diverses recommandations et directives nationales. Et semble à même de répondre aux enjeux du futur, qui seront orienté vers l’habitat passif ou les bâtiments à énergie positive (BEPOS).