Vous êtes ici » Accueil » Actualités modulaires » Marché du modulaire » Retour vers le futur
Marché du modulaire

Retour vers le futur

27 mars 2017

Le regard vers l’avenir de la construction modulaire est un sujet de prédilection. Quelle sera son évolution ? Sur la base de sa longue expérience, quelles sont les perspectives sur ce secteur pour le groupe ALHO ?
Pour répondre à cette question, il faut se tourner vers le passé.

Retour vers le future
Retour vers le future

Et pourquoi pas industrialiser la construction ?

L’idée de la construction industrielle, la réduction du temps et des matériaux investis est née dans les années vingt du siècle dernier dans les univers de la pensée d’architectes célèbres tels que Walter Gropius, Mies van der Rohe et Le Corbusier.

À une époque où l’industrialisation était depuis longtemps bien implantée et qu’elle s’était étendue à tous les domaines de la vie, ils se sont demandés : pourquoi ne pas construire un bâtiment comme une voiture ?

Mouvement Bauhaus - le début de l'industrialisation de la construction
Mouvement Bauhaus - le début de l’industrialisation de la construction

Des formes claires, des concepts individuels Les avantages d’une construction modulaire standardisée apparaissent clairement sur une ébauche de Mies van der Rohe : des formes claires, des surfaces ouvertes et fermées et des murs fins. Walter Gropius et le mouvement du Bauhaus relancèrent le thème des « maisons et cités d’essai industrielles », c’est-à-dire de la construction de logements en série, au vingtième siècle. Les éléments de construction du système modulaire devaient permettre la réalisation de concepts individualisables. Il y eut des jalons importants tels que l’« Unité d’Habitation ou plus connue sous le nom de Cité radieuse » du Corbusier qui fut réalisée à Marseille et Berlin. Ces immeubles de plusieurs étages sont basés sur une construction en ossature métallique qui est devenue un des principes de base de la construction modulaire.

La cité radieuse à Marseille de Corbusier
La cité radieuse à Marseille de Corbusier

Une solution durable et orientée vers l’avenir est loin d’être épuisé

Ainsi, l’idée de la construction de logements en série et basée sur la normalisation n’est pas si nouvelle que les « visionnaires » de l’industrie du bâtiment veulent bien nous le faire croire. Ainsi, la construction modulaire s’implanta au fil des années comme une alternative à part entière aux modes de construction traditionnels. Lorsqu’ALHO commença à conquérir les parts de marché avec ses produits en 1967, les avantages principaux de la construction modulaire figuraient tout en haut de la liste des argumentations commerciales. Mais le potentiel de la construction modulaire comme solution durable et orientée vers l’avenir est loin d’être épuisé.

Les avantages furent clairement identifiés : les maîtres d’ouvrage de bâtiments tertiaires, d’établissements de santé, de logements ou du secteur de l’enseignement par exemple apprécient fortement la construction modulaire de nos jours. En effet, ils ne doivent jamais perdre de vue les coûts et les délais. Grâce à une production indépendante des conditions météorologiques, il est possible de construire continuellement tout au long de l’année. Les retards dus aux mauvais temps sont donc exclus.
Les vices de construction résultant d’une mauvaise planification et coordination des différents corps de métiers ainsi qu’une surveillance insuffisante sur le chantier – est également évité lors d’une fabrication industrielle. Dans les ateliers, les différents corps de métiers travaillent dans des conditions constantes, sont coordonnés et intégrés à des processus standardisés incluant des contrôles permanents au sein de l’usine.

La construction modulaire dans l’environnement urbain

La construction modulaire a de grands avantages, notamment dans un contexte urbain. Même si les coûts de la réalisation sont similaires à ceux d’un projet en mode de construction traditionnel, il y a tout de même indirectement un avantage comparatif en raison des facteurs du temps et de la planification fiable. La transparence et la fiabilité des coûts sont notamment particulièrement positives pour les maîtres d’ouvrages publics. Comme chez la construction modulaire, tous les détails doivent déjà être déterminés avant le début de la production, il n’y a justement pas d’écarts éclatants au niveau du budget et des délais. Si l’on considère que les vices et leurs réparations font partie des principaux inducteurs de coûts, la construction modulaire offre ici la plus grande sécurité possible grâce aux détails et processus standardisés en usine avec des contrôles permanents de la qualité – d’un point de vue des délais autant que technique et financier.

Un autre avantage : il y a moins d’émissions sonores et de poussières lors de la construction – un vrai soulagement pour tout le voisinage, notamment dans les hyper-centres.

"En optant pour un bâtiment modulaire aujourd’hui, vous n’avez plus aucune concession à faire"

Logements container de Hans Slawik
Logements container de Hans Slawik

D’un point de vue architectural, la construction modulaire n’a rien à envier aux modes traditionnels. Han Slawik est architecte et un pionnier de la construction modulaire. Il confirme : « En optant pour un bâtiment modulaire aujourd’hui, vous n’avez plus aucune concession à faire. De nos jours, le travail architectural a lieu au niveau des dimensions plus importantes des modules, de la connexion et du déplacement des pièces et avec l’utilisation de matériaux divers – et les façades sont variables, de façon à ce que de l’extérieur, un bâtiment modulaire n’est pas moins esthétique qu’un bâtiment traditionnel. »

Le temps des immeubles en dalles préfabriquées monotones des années 1970 est révolu. ALHO a entamé la voie du futur et veut également attirer l’attention de maîtres d’ouvrage sur le domaine de la construction de logements avec un conseil et une assistance compétente. Aujourd’hui, au 21ème siècle, le moment est venu pour que la construction en série et modulaire perce également sur ce segment.

Quel est le degré de réalité de cette vision ?

« La fabrication industrielle de toutes les pièces ne peut être rationnalisée que lors du processus de fabrication, et le travail sur le chantier sera alors limité au seul montage et pourra être limité à un temps très court », affirmait déjà Mies van der Rohe en 1924 et cela est devenu réalité aujourd’hui avec la construction modulaire. Néanmoins, sa vision était quelque peu exagérée. « Mais ceux qui regretteraient que la maison du futur ne pourra plus être construite par des ouvriers du bâtiment devraient considérer que l’automobile elle aussi n’est plus construite par le charron. » Les bâtiments modulaires sont toujours le résultat des métiers artisanaux traditionnels – mais intégrés à des processus de fabrication optimisés et industriels.

Mies van der rohe - esquisse
Mies van der rohe - esquisse