Vous êtes ici » Accueil » Actualités modulaires » Architecture modulaire » Quelles tendances pour les futurs bureaux ?
Architecture modulaire

Quelles tendances pour les futurs bureaux ?

18 septembre 2017

Des concepts modernes et flexibles pour un environnement de travail dans l’air du temps

Déficit de personnel qualifié et creux démographique : le monde du travail est en pleine évolution. Dans le cadre de leurs recrutements, les employeurs choisissent de mettre en avant l’environnement de travail comme argument auprès de leurs futurs collaborateurs. Une architecture attrayante et des concepts modernes de distribution de l’espace y contribuent.

Le « New Work » est l’une des grandes tendances qui déterminent notre vie quotidienne.
Dans ce contexte, le domaine du « Work Design » décrit les évolutions actuelles du monde du travail et l’importance de l’environnement et des espaces de travail dans l’avenir. Les entreprises modernes accordent donc une importance croissante à la prise en compte des idées de leurs collaborateurs en matière d’aménagement de leur environnement de travail.

Le "bureau" tel que nous le connaissons actuellement subit une évolution fondamentale : au cours des 20 dernières années, la numérisation a progressivement gagné tous les domaines et a contribué à une évolution en profondeur de l’ensemble des tâches qui s’y pratiquent comme de son organisation. Il y a déjà longtemps qu’une évolution décisive a modifié les activités de bureau, des plus simples jusqu’aux emplois les plus exigeants et de haute qualification. D’anciennes tâches disparaissent quand de nouvelles voient le jour.

Mentalité de forteresse contre zones de réflexion innovantes

En matière de poste de travail, différents experts constatent qu’il est habituel de nos jours de privilégier le travail en équipes et de communiquer de manière intense avec les supérieurs hiérarchiques. Ceci se reflète dans les transformations subies par l’organisation du travail de bureau : la culture de confiance remplace progressivement la culture de présence et les tâches orientées vers le résultat prennent progressivement le relais des activités consacrées à des tâches déterminées. Ces évolutions exercent aussi un effet direct sur des concepts d’organisation des bureaux qui s’éloignent des locaux de réunion formels pour évoluer vers des espaces de travail informels.

Ces zones de travail non territoriales qui ont pour nom « Think Tanks », « Meeting Points » ou encore postes de travail en pool, sont les nouvelles coqueluches de l’environnement de travail de l’employé communicant moderne. La finalité est de transmettre aux équipes de processus et de projet leurs capacités et leurs potentiels dans le cadre de structures professionnelles multidimensionnelles. Le nouveau style de direction secoue violemment les cloisons de la division traditionnelle en fonctions organiques. Quels sont les effets déjà perceptible aujourd’hui sur les concepts de bureau ?

Les attentes ambitieuses du collaborateur contemporain exigent des postes de travail qui exercent une atténuation optimale du quotidien stressant, mettent en avant le confort et le bien-être et prennent en compte la complexité des nouveaux modes de travail. Le bureau individuel classique a dominé durant des décennies les entreprises européennes et reste encore très répandu de nos jours dans la mesure où il offre à tout un chacun des possibilités de retrait et de l’individualisme. Les longues voies de communication et de collaboration, le manque de souplesse et sa mauvaise rentabilité en terme de gestion de surfaces en constituent les inconvénients. Il est reproché au bureau individuel de favoriser la bureaucratie et la mentalité de forteresse.

Bien que les effets négatifs sur la santé et le psychisme notamment dus à un niveau sonore élevé soient connus, un poste de travail sur trois est installé de nos jours dans un bureau ouvert dit « paysager ». Les employeurs espèrent de ces solutions « open space » une communication améliorée entre collaborateurs, une utilisation optimale des surfaces et donc une réduction des coûts correspondante. Mais de nombreuses études démontrent par ailleurs que non seulement les perturbations acoustiques stressent les collaborateurs et réduisent leurs performances, mais vont aussi jusqu’à les rendre malades dans le pire des cas.

Le bureau combiné associe en revanche les avantages des deux solutions : des bureaux individuels, séparés par exemple par des cloisons vitrées et pouvant être ouverts ou fermés en fonction des besoins, peuvent, par la présence de zones étendues disposées devant ou entre ces bureaux en fonction des caractéristiques de l’immeuble, créer des zones de communication de conceptions diverses pour les échanges. Ces bureaux combinés répondent aussi au besoin de pouvoir adapter l’environnement de travail au processus de travail correspondant. Dans une telle combinaison, les bureaux individuels offrent des postes de travail pour les tâches nécessitant de la concentration ; les zones de réflexion innovantes autorisent l’inspiration pour les échanges d’idées ; les surfaces de tailles diverses procurent des espaces de travail en équipe pour des ateliers, des présentations et des réunions adaptés à des groupes de taille variable.

Quelle solution convient le mieux ?

Chaque concept présente des avantages et des inconvénients. Les entreprises doivent donc procéder à une analyse fine de leurs processus de travail et rechercher, si possible en commun avec leurs collaborateurs, la meilleure solution répondant à leurs besoins.

Sachez que nos constructions modulaires sont flexibles, durables, attrayantes et confortables. Ils répondent à merveille à toutes ces nouvelles tendances !